Suite à l’éclatement du scandale Harvey Weistein, le célèbre producteur Hollywoodien qui aurait abusé et harcelé sexuellement de nombreuses actrices, la journaliste française, Sandra Muller, a lancé le hashtag français #balancetonporc . Cet Hashtag cru et efficace, permet aux femmes de pouvoir s’exprimer sur les harcèlements sexuels qu’elles peuvent vivre au quotidien. 

 

original.100557

« Tout est parti d’une blague. J’ai trouvé que ce hashtag #balancetonporc était quelque chose d’assez parlant » a expliqué Sandra Muller au micro d’Europe 1. « Avec un ton humoristique, on peut faire passer certains messages. J’ai considéré qu’il fallait aussi que je montre l’exemple, alors, j’ai balancé.« 

Sandra Muller raconte ainsi avoir été victime d’un ex-patron de chaîne de télé, qui lui aurait dit : « Tu as de gros seins. Tu es mon type de femme. Je vais te faire jouir toute la nuit« .

 

Que penser alors, face à cela?

Si l’expression peut paraitre crue et irrespectueuse, l’effet escompté est bel et bien là, un gros pic de publications sur Twitter ce dimanche 15 octobre. Si certains, semblent y voir une certaine apologie de la délation et du lynchage en public , ce n’est pas le but de ce hashtag  pour les victimes. C’est plutôt la parole qui se libère enfin. Jusqu’ici, ce sont surtout des personnalités qui brisaient le silence. Or, depuis vendredi soir, des milliers de témoignages d’anonymes, victimes de harcèlement sexuel inondent la Toile. Il y a indéniablement un réel problème de harcèlement sexuel fait sur les femmes dans le monde. Certains, se permettent d’adopter des comportements déviants en se cachant sous leur statut d’autorité. Ceux là même, qui agissent le plus souvent sans témoins par peur que l’on entache « leur réputation ». Si la majorité des victimes de harcèlements sexuels sont les femmes, des hommes sont aussi concernés et utilisent le hashtag pour dénoncer parfois l’indénonçable.

Bien évidemment, il y a toujours certains tweets qui sont à nuancer comme des blagues douteuses et de fausses confessions . Si très peu de tweets donnent les noms des harceleurs en question, le peu de tweets nominatifs font quant à eux, l’effet d’une bombe !

 

B9713505498Z.1_20171015194608_000+GEF9VP8MF.1-0

 

On vous laisse ici sur des tweets qui font cogiter par la violence des propos décris.

 

 

balancetonporc-5dec11-0@1x

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :