Vous souvenez vous de la première fois que vous avez utilisé Twitter et comme c’était difficile de faire rentrer ses écrits en 140 caractères? On a du s’adapter  en supprimant des mots et en activant nos synapses les plus synthétiques. Tout un art!Actuellement dans une situation économique délicate, Twitter prépare un changement important pour se relancer : doubler la longueur des tweets à 280 caractères. Ça c’est du changement !

 

1200x768_tweets-280-caracteres-droite

Twitter qui n’a jamais engrangé de bénéfices et a encore perdu 116 millions de dollars au second trimestre, doit trouver les moyens d’attirer d’avantage d’utilisateurs, qui ont stagné à 328 millions sur les six premiers mois de l’année. Premier changement du coup, le passage de 140 à 280 caractères.

Selon Jack Dorsey, cofondateur et actuel directeur général de Twitter, « 140 caractères était un choix arbitraire basé sur la limite de 160 caractères des SMS »

Twitter annonce qu’il teste actuellement cette nouvelle limite de 280 caractères « avec un petit groupe de personnes », et uniquement pour les pays qui écrivent en caractères latins. Car, c’est surtout pour ces caractères, à l’inverse du chinois,coréen ou japonais qu’il est est difficile d’être concis.

L’attachement au 140 caractères

« Nous savons qu’il peut y avoir un attachement sentimental aux 140 caractères (…) Mais nous avons essayé (la nouvelle limite) (…) et nous sommes tombés amoureux de cette nouvelle longueur, qui reste brève », dit encore Twitter.

Evidemment,  la nouvelle n’est pas appréciée par tout le monde, car les 140 caractères étaient inscrits comme une fonctionnalité inhérente, appartenant à la culture du réseau social.

« La nouvelle limite de 280 caractères est une très mauvaise idée. La beauté de Twitter, c’est de nous forcer à exprimer nos idées de manière concise », souligne le critique TV du New York Times, James Poniewozik.

Si ce changement peut s’avérer utile et attirer la curiosité des internautes, voir même amener davantage d’utilisateurs à Twitter, on doute néanmoins qu’il suffise pour relancer l’économie du célèbre oiseau bleu….Il faudra donc pour Twitter trouver mieux et veiller à monétiser certainement sa plateforme.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :